Le patrimoine

 

Rechercher

- Les bibliothèques
- Les cadrans solaires
- Les châteaux en Isère
- Les fontaines et bassins
- Les monuments historiques
- Les musées
- Le patrimoine religieux
- Les portes historiques


 

Ou Trouver un musée !! en ISERE

Isere-annuaire.com présente l'avantage de vous faire découvrir dans ce guide, la possibilité de visiter un certain nombre de musée en Isère au sein d'un même site Internet, attirant chaque jour de plus en plus de visiteurs à la recherche d'un musée...

 

Le patrimoine

Musée de la Viscose Echirolles

Musée de la Viscose
27 rue du Tremblay - 38130 Echirolles
Tel : 04 76 33 08 28
Accès : Transport en commun : Tram E et chrono 2 arrêt Viscose.


-Echirolles-

 - CLIQUEZ ICI POUR RECHERCHER UNE VILLE ! -

ISERE

Musée de la Viscose Echirolles

Seul musée en France, il est consacré à la soie artificielle fabriqué à partir de pâte à bois, son histoire et son procédé de fabrication, invention datant de 1884. Dans le Nord de l'Isère, le comte Hilaire de Chardonnet (1836-1924) met au point le premier fil de soie artificielle.. Louis Chatin et Edmond Bizot, sont les fondateurs en 1925 de la SNV (Société Nationale de la Viscose), ils voulaient produire en abondance ce fil artificiel, fabriqué à partir de la cellulose du bois, dont la qualité se rapproche de celles des fibres naturelles mais qui a l'avantage non négligeable d'être nettement moins cher que la soie naturelle, et le 7 mai 1927, le premier fil de rayonne sort de l'usine de la Viscose. Cette usine embauche en quelques années un millier de salariés, dont la moitié sont des femmes, le personnel travaille dans une ambiance éprouvante, des conditions de sécurité précaires, une atmosphère saturée d'humidité, un vacarme qui rend sourds les ouvriers, une odeur insupportable. Les habitants des environs refusent les emplois proposés, d'où une main-d'oeuvre assurée à 90% par l'immigration.

En 1951, la SNV allait être absorbée par la Viscose française ; en 1956, elle passait sous le contrôle de la Compagnie industrielle des textiles artificiels et synthétique; en 1971, cette dernière à son tour était reprise par Rhône Poulenc textiles. Avec l'arrivée des textiles synthétiques les beaux jours de la Viscose étaient finis, l'usine fermait définitivement ses portes en 1989. Le musée de la Viscose, ouvert dans un bâtiment annexe de l'usine en 1992, demeure le seul témoin de cette industrie disparue consacré à la soie artificielle, retrace l'histoire de l'invention, le procédé de fabrication et l'univers quotidien des "viscosiers"..

A l'entrée trône le buste du comte Hilaire de Chardonnet, l'étage du musée est consacré à l'aventure humaine, le parcours conduit ensuite à l'infirmerie, à la paillasse du laboratoire de chimie de 1927, avant de se plonger dans l'histoire sociale de l'entreprise, la visite s'achève sur une vidéo de 15 minutes.

La collection du Musée comportent 634 objets (dont 184 sont exposés) : machines industrielles, matériel scientifique et médical, planches de chronométrage, graphiques des paramètres de fabrication, vêtements de travail, tracts, articles de presse et échantillons, auxquels il convient d'ajouter 7 000 photos et 58 enregistrements sonores.

Le Musée : Le Musée de la Viscose crée par les associations d'anciens viscosiers en 1992. Jusqu'ici musée de la mémoire industrielle de la ville, il va être transformé et agrandi pour devenir le musée de la mémoire ouvrière du département de l'Isère.

Ouvert : Le musée est gratuit. Visite guidée de la collection permanente gratuite. Pour les groupes sur rendez-vous. Pour le public individuel le premier dimanche de chaque mois à 16h. Durée de la visite 1h30 environ.