Le patrimoine

 

Rechercher

- Les bibliothèques
- Les cadrans solaires
- Les châteaux en Isère
- Les fontaines et bassins
- Les monuments historiques
- Les musées
- Le patrimoine religieux
- Les portes historiques


 

Vous recherchez un édifice religieux !! en ISERE

Isere-annuaire.com vous invite dans ce guide à pousser les portes et grilles des église, prieurés, chapelles et Abbayes en Isère.

 

Le patrimoine




Église abbatiale de Chalais de Voreppe

38340 Voreppe




-Voreppe-

 - CLIQUEZ ICI POUR RECHERCHER UNE VILLE ! -

ISERE

L'église abbatiale de Chalais de Voreppe

L'abbaye de Chalais fut fondée en 1100-1101 par saint Hugues de Châteauneuf, évêque de Grenoble. Ce dernier avait également aidé saint Bruno à fonder le couvent voisin de la Grande Chartreuse en 1084. L'abbaye bénédictine de Chalais, comme sa voisine, était chef d'ordre. Elle essaima dans le sud-est de la France et pas moins de onze filiales furent fondées dans les deux siècles qui suivirent. Au temps de sa splendeur, elle comptait dix abbayes et quatre prieurés répartis dans l'aire delphino-provençale. Au cours du XIIIème siècle, des difficultés apparurent qui amenèrent son rattachement à l'ordre des Chartreux. A la Révolution, les bâtiments furent vendus au titre des biens nationaux. Rachetée par le Père Lacordaire en 1841, elle devint pendant quarante ans un couvent d'étude des Dominicains. Passée dans le domaine privé, elle redevint un possession des Dominicaines d'Oullins en 1961. Ne subsiste aujourd'hui qu'une partie de l'église abbatiale du XIIème siècle. L'église se compose d'une nef réduite à une seule travée, les trois autres ayant disparu après le sac de 1562, par des troupes du baron des Adrets. Cette travée se prolonge par un choeur sur lequel s'ouvrent les deux croisillons d'un transept bas et un chevet rectangulaire. L'étude architecturale montre que le chevet et les bras de transept appartiennent à une campagne de construction réalisée dans le troisième quart du XIIème siècle. Quant à la campagne de construction du choeur et des travées de la nef, marquée par l'influence des sculpteurs viennois, elle a certainement été réalisée dans les premières années du XIIIème siècle. Plusieurs éléments sculptés remarquables sont visibles dans l'église : les culors du choeur sculptés (on peut reconnaître un boeuf et un lion doté de cornes de bélier), deux claveaux d'arc polylobé qui reposent dans le bras de transept gauche, décorés de masques barbus et la clé de voûte du choeur. Cette dernière pièce, constituée de six dalles de molasse, représente, dans un médaillon central inscrit dans un carré, l'Agneau mystique cerné de l'inscription (Agnus dei qui tollis peccata mundi dona nobis pacem : Agneau de Dieu qui enlève les pêchés du monde, donne nous la paix) et de la signature du sculpteur (Magister Garinus me fecit: Maître Garin m'a fait). Aux quatre faces du carré sont sculptés, dans des dalles rectangulaires, les symboles des évangélistes (le Tétramorphe) représentant le taureau de saint Luc, le lion de saint Marc, l'aigle de saint Jean et l'ange de saint Mathieu. Les nervures de la voûte sont prolongées de têtes de lion qui mordent les bords de la clé. Si ce sculpteur appartient à l'école provençale, il semble que l'auteur des chapiteaux sculptés à la même période soit pour sa part, viennois.
Classé monument historique en 1974.

Établit sur les premiers contreforts du massif de la Chartreuse, sur la commune de Voreppe.

Monastère des dominicaines
B.P 128 - 38340 Voreppe
Tel : 04 76 50 02 16