Le patrimoine

 

Rechercher

- Les bibliothèques
- Les cadrans solaires
- Les châteaux en Isère
- Les fontaines et bassins
- Les monuments historiques
- Les musées
- Le patrimoine religieux
- Les portes historiques


 

Vous recherchez un édifice religieux !! en ISERE

Isere-annuaire.com vous invite dans ce guide à pousser les portes et grilles des église, prieurés, chapelles et Abbayes en Isère.

 

Le patrimoine

Grenoble

Collégiale Saint André.

Place Saint André - 38000 Grenoble












-Grenoble-

 - CLIQUEZ ICI POUR RECHERCHER UNE VILLE ! -

ISERE

Collégiale Saint André de Grenoble

Fondée en 1228 par le Dauphin Guigues André. L'emploi de la brique témoigne au XIIIème siècle de la résistance des provinces méridionales à l'art gothique venue d'Ille de France. Du haut des 56 mètres de son magnifique clocher en tuf argenté, constitué d'une souche carrée en brique qui va permettre la mise en valeur de la flèche de 26 mètres encadrée par quatre petits clochetons. Au XIVe siècle les consuls décidèrent de faire à la fois une horloge et une cloche (pesant quelque 700kg) pour les réunions du conseil et les convocations générales, faute de beffroi, c'est le clocher de l'église St André qui l'accueillera, elle a été la première horloge publique de la ville. Le cadran que nous voyons aujourd'hui sur le pignon du transept a été placé en 1851, elle est réalisé en pierre de l'Echaillon et sculpté par Sappey (l'auteur de nombreuses fontaines à Grenoble), c'est l'horloger Chavin qui en a posé les aiguilles, magnifiques dauphins en bronze doré, fixées par le blason de la ville. A l'intérieur on peut déchiffrer les pierres tombales de la nef, les très belles stalles en noyer qui furent installées au XVIIeme siècle, le maître autel en marbre, pur style baroque réalisé entre 1736 et 1747 par l'Italien François Tanzi, ou encore l'orgue aux trois mille tuyaux construit en 1439 et entièrement restauré en 1990. C'est le dauphin Guigues VI André qui est à l'origine de la construction de Saint-André, pour en faire une chapelle palatine et un lieu de sépulture. Le cloître, qui a aujourd'hui totalement disparu se situait sur l'actuelle place d'Agier et servait également de lieu de sépultures, Guigues VI André y fut d'ailleurs enseveli en 1236, ses successeurs y seront enterrés jusqu'en 1562, date à laquelle les tombeaux furent détruits par le Baron des Adrets.

Place Saint André - 38000 Grenoble
Visites commentées toute l'année sur rendez-vous.
Renseignements : Tel : 04 76 44 78 68 - 04 76 51 35 59