Le patrimoine

 

Rechercher

- Les bibliothèques
- Les cadrans solaires
- Les châteaux en Isère
- Les fontaines et bassins
- Les monuments historiques
- Les musées
- Le patrimoine religieux
- Les portes historiques


 

Vous recherchez un édifice religieux !! en ISERE

Isere-annuaire.com vous invite dans ce guide à pousser les portes et grilles des église, prieurés, chapelles et Abbayes en Isère.

 

Le patrimoine


Sanctuaire Notre Dame de la Salette

38970 La Salette



-La Salette-

 - CLIQUEZ ICI POUR RECHERCHER UNE VILLE ! -

ISERE

Notre-Dame de La Salette Sanctuaire de la Salette

Notre Dame de la Salette draine 300 000 visiteurs chaque année, venus du monde entier, pèlerins ou simples curieux inscrivent le sanctuaire à leur calendrier, à la recherche d'une pause spirituelle, ou simplement pour découvrir ce site, qui, à 1 800 mètres et loin de Lourdes, a su conserver son intégrité. La Salette Fallavaux (60 habitants) situé sur la D212 entre Corps et sanctuaire est restée agricole, la commune de Corps, étapes sur la célèbre route Napoléon, a su tirer parti du tourisme religieux.

Perché à 1 800 mètres d'altitude et à 14 kilomètres de Corps, le sanctuaire est lové contre le Mont Plateau, tourné vers les pâturages où le 19 septembre 1846, une "belle dame" apparaît à deux enfants originaires de Corps: Maximon Giraud, 11 ans, et Mélanie Clavat, 14, ans qui gardent leurs troupeaux sur un alpage de la Salette. D'abord assise et en larmes, elle se lève et leur parle longuement, en français et en patois, puis elle gravit un raidillon et disparaît dans la lumière, la clarté dont elle est auréolée provient du crucifix sur sa poitrine, entouré d'un marteau et de tenailles, de chaînes et de roses. La dévotion au lieu sacré ne s'est jamais dissipée, elle s'est répandue telle une traînée de poudre, les premiers pèlerins étrangers venaient d'Espagne, aujourd'hui, ils se déplacent de tout l'Hexagone. Pause spirituelle ou simple curiosité? a chacun sa motivation, mais la plupart des visiteurs viennent ici parce que La Salette est un lieu hautement religieux, les lieux d'apparition reconnus sont rares, celui de La Salette est unique. Ici, peu de malades, l'endroit ne s'y prête pas: à une telle altitude, il faut avoir la santé "a Lourdes, la demande est totalement différente".L'une des caractéristiques du lieu est de donner la parole aux gens, programme de prières pour les plus croyants (avec la possibilité de se joindre à celles de la communauté, de participer à la prière du chapelet, aux veillées, les processions aux flambeaux fait partie des moments forts). La chapelle de la Réconciliation, située sur l'esplanade, à droite de la basilique, propose des entretiens individualisés, et une salle audiovisuelle. Pendant la saison, un roulement de prêtres étrangers permet de proposer assez régulièrement des offices en langues étrangères. Les trois principaux rassemblement solennels sont Pâques, le 15 août pour l'Assomption, et le 19 septembre, pour la fête patronale, commémorant l'apparition de 1846. Plusieurs milliers de pèlerins convergent alors vers le sanctuaire. La basilique abrite trois œuvres d'Arcabas, réalisées par l'artiste pour La Salette. La crypte a été transformée en musée du sanctuaire.

Consécration De la basilique De La Salette :
C'est sous la présidence du cardinal Guibert, archevêque de Paris, en présence des évêques de Grenoble, de Chambéry, Besançon, Marseille, Fréjus, Valence, Viviers, Digne et de Mgr Mermillod qu'eurent lieu, le 20 août 1879, le couronnement de Notre Dame de la Salette et la consécration de l'église, érigée en basilique mineure. Il y avait déjà longtemps que la première pierre pierre avait été posée, le 24 mai 1852 exactement, par Mgr Chartrousse, évêque de Valence, en présence de Mgr Philibert de Bruillard, évêque de Grenoble. Les terrains nécessaires pour asseoir le sanctuaire avaient été acquis en 1851, les plans de la future basilique ayant été confiés à l'architecte Alfred Berruyer, qui allait ériger de nombreuse églises dans la région. Les travaux de construction s'étalèrent un peu dans le temps, les entreprises rencontrant de sérieux problèmes dans l'acheminement des matériaux. En 1865, toute la partie centrale était terminée. Mais il manquait les dix chapelles latérales qui ne seront construites, qu'à partir de 1894. A part la pierre et la chaux, tout avaient été monté à dos de mulet, le sable extrait du Drac.

Informations :
Ouvert toute l'année sauf en Novembre
Visite gratuite à 15h 30 (durée une heure et demie).
Tel : 04 76 30 00 11

Accès :
Direction la Mure (par l'A480) puis Corps (RN 85) et La Salette (D212).
Distance: 83 km depuis Grenoble, et à 55 km de Gap