Le patrimoine

 

Rechercher

- Les bibliothèques
- Les cadrans solaires
- Les châteaux en Isère
- Les fontaines et bassins
- Les monuments historiques
- Les musées
- Le patrimoine religieux
- Les portes historiques


 

Ou Trouver un châteaux !! en ISERE

Isere-annuaire.com vous invite dans ce guide à pousser les portes et grilles des châteaux, maisons fortes et gentilhommières en Isère.

 

Le patrimoine



Les ruines du château de Revel

-38420 Revel









-Revel-

 - CLIQUEZ ICI POUR RECHERCHER UNE VILLE ! -

ISERE

Les ruines du château de Revel

Le château de REVEL (terme dérivé du latin "rebellum", château rebelle) est situé dans la chaîne de Belledonne, à 560 mètres d'altitude, sur un promontoire naturel entre les torrents du Doménon et du Soldet.
L'existence d'une famille de Revel est mentionnée dès le 12ème siècle. Un de ses membres, Hugues de Revel est grand maître de l'ordre de Malte entre 1255 et 1277. Le château apparaît dans les textes en 1309.
La basse cour, qui n'a pas encore livré tous ses secrets, est réalisée par arasement au 13ème siècle. Elle est entourée d'un rempart de pierres subsistant encore en lieu et place des arbres actuels et très bien conservée au sud. On y accède par une herse ogivale dont on voit encore l'emplacement. Deux portes, au sud et à l'ouest de la partie la plus ancienne du château, qui pourrait avoir été le donjon, son encore visibles.
Dans le courant du 13ème siècle, la seigneurie de Ravel qui comprend les paroisses de Revel, Saint Jean le Vieux, La Combe de Lancey, Saint Mury Monteymond, passe aux mains de la famille Allemand. A la fin du 13ème siècle, celle ci contrôle la majorité des localités autour de Grenoble. En 1349, Siboud de Revel n'accepte pas la cession du Dauphiné à la France et tente de négocier des privilèges. Les Dauphins deviennent. Les Dauphins deviennent suzerains directs des seigneurs de Revel en 1395 et soustraient le château à l'influence des comtes de Geneve, possesseurs de nombreuses terres en Grésivaudan. Plusieurs Alleman s'illustrent au 15ème siècle : Jean II est sur le champ de bataille d'Azincourt en 1415 et Guigues V devient chambellan de Louis XI.
Au 15ème siècle, une chapelle est signalée dans la basse cour. Deux pièces sont ajoutées à l'ouest du premier bâtiment. On peut observer l'emplacement d'une grande cheminée, deux fenêtres entourées de tuf, une belle porte surmontée d'un arc brisé et les restes d'une tourelle ronde qui abritait un escalier en vis.
La famille Alleman s'éteint au 17ème siècle. Le château est abandonné à la même époque. La seigneurie de Revel passe en 1630 à Félicien de Boffin, baron d'Uriage et conseiller du roi. A cette époque, les murs de défense sont en ruine et le château n'a plus que deux ou trois pièces habitables. En 1707, les Francon deviennent seigneurs de Revel. Le dernier représentant de la famille, le marquis de Montauban, émigre en 1789 est démantelé et la partie qui comprend le château, est vendue comme bien national en 1801.

Le château va servir de carrière de pierres pendant plus d'un siècle. Il sera ultérieurement utilisé pendant la dernière guerre comme cache d'armes par le maquis du Grésivaudan, puis progressivement oublié.
Le château actuellement en cours de restauration par l'association "Le château de Revel" et se donne pour objets La sauvegarde du site, ce qui passe d'abord par la consolidation puis la restitution de l'ensemble castral dans son évolution et enfin la reconstruction partielle ou total, ceci par les bénévoles de l'association ou par des chantiers internationaux. L'étude du site et de son contexte par le biais de recherches historiques et archéologiques. La réalisation d'évènements de valorisation à caractère culturel.

Ouvert : Pour les Journées du patrimoine en septembre.


Accès : Route D524 Uriage, ou encore par Domène.